historique du groupe folklorique


1961: Une section "danses" est créée, par les moniteurs du patronage municipal de Vierzon, pour pratiquer les danses collectives : ceci sous l’impulsion de Michel Sombsthay, animateur "Franca". La réputation du "patro" est telle, que les danseurs sont très vite demandés pour animer, à titre exceptionnel, quelques fêtes locales en présentant des danses du Tyrol, du Far West, d’Israël, d’Ecosse et d’Europe Centrale.
Plébiscitée par le public, cette activité doit se structurer pour devenir officiellement "le Groupe Folklorique des Moniteurs et Monitrices du Patronage Laïc Municipal de Vierzon" dont le siège social est situé au Parc de la Noue, rue Riparia.

1963: Apparition des danses yougoslaves et berrichonnes au programme des activités.

Fin des années 1960: Au fil des années, plusieurs danses sont abandonnées pour laisser place aux seules danses yougoslaves et berrichonnes.

Fin des années 1970: Abandon du folklore yougoslave. Les activités reposent essentiellement sur les traditions berrichonnes.

1973: Naissance des Berriauds !
Le groupe du "patro" se cherche un nom depuis plusieurs années. L’appellation trouvée en 1966 a été vite abandonnée : en effet le nom de "Franc’Eurasisraëlo" est difficile à retenir !
Apparition du mot ‘’Berriauds’’ (qui signifie berrichon en langage du terroir). Le groupe prend le nom de : "Groupe des Berriauds" du Patronage Laïc Municipal de Vierzon, Patronage Municipal qui lui-même deviendra Centre de Loisirs.

1976: Sur la proposition de Gérard Taupin, directeur du centre de loisirs,  l’association "loi 1901" est créée, afin que le groupe ait plus d’autonomie dans son fonctionnement Le groupe devient donc :
L'Ensemble Folklorique les Berriauds" du Centre de Loisirs Municipal de Vierzon.
L’association ayant pour but de promouvoir le folklore berrichon sous toutes ses formes, de faire connaître les traditions populaires par l'entremise des musiques, des danses, des textes patoisants et des chants.

1998: Coupure du cordon ombilical !
Après avoir obtenu un local dans la maison des associations Paul Langevin, les Berriauds vivent une nouvelle étape dans leur vie.

Le 27 septembre 1998, l’assemblée générale modifie le nom du groupe, qui devient : L'Ensemble Folklorique "Les Berriauds de Vierzon"
Le siège social est officiellement transféré à la Maison des associations Paul Langevin !

1999: Au mois de février 1999, le groupe quitte le Centre de Loisirs, après trente huit années passées au parc de la Noue, pour s’installer 124 bis, rue Félix Pyat, ce qui marque la fin d’une époque !

2001: Un vent de folie flotte sur la tête des Berriauds : pourquoi ne pas organiser une grande foire aux bestiaux à l’occasion du quarantième anniversaire de leur association ?
Ce projet, qui peut sembler gigantesque, reçoit l’approbation des éleveurs de Vierzon et des élus municipaux ! Après des longs mois de travail, le dossier a bien évolué, et tout laisse à penser que cette idée était la bonne ! C’était compter sans dame nature qui cause bien des soucis depuis quelques mois : les bovins sont atteints par la maladie de la vache folle, les ovins sont touchés par la fièvre aphteuse. Malgré tout le projet verra le jour. Le succès fût au rendez-vous et récompensa les efforts fournis par tous les membres du groupe.  Sollicités par les élus, les éleveurs et surtout le public, les Berriauds ont renouvelé cette manifestation en 2003, 2005 et 2007.

2009: Un spectacle sur le thème de la "Berouette" (brouette) inspiré d’un texte de Jean-Louis Boncœur a été présenté, le 27 mai, au centre culturel Mac Nab, à Vierzon.

2011 - 2012: Le groupe a fêté ses 50 ans en présentant diverses manifestations tout au long de la saison !

*5 novembre 2011: Bal des Endiablés avec le Gros Trio, les Piliers de Bal et Décibal.

*4 décembre 2011: Spectacle de chants de Noël avec la Chavannée.

*18 février 2012: Veillée d'antan.

*15 avril 2012: Randonnée contée avec "La Salamandre Enchantée".

*du 23 juin 2012 au 22 juillet 2012: Exposition " les Berriauds hier, aujourd'hui et demain".

*22 juillet 2012: Journée "Coum' dans l'Temps", sur l'Esplanade de la Française après l'arrivée du train vapeur et le défilé en ville.

 


salle de danses, au Parc de La Noue, où est né le groupe folklorique